The Project at the 51. Ständige Ägyptologenkonferenz (SÄK) in Basel – 05.–07.07.2019

Vincent Morel’s presentation ‘Textual Production in the Wadi Hammamat Quarries and the Pragmatics at Issue’ (section Textwissenschaften)
Vincent Morel’s presentation
Aurélie Quirion’s presentation ‘Comparing Provincial Tombs’ Inscriptions from the Old Kingdom: Problems, Methods, and Tools’ (section Bildwissenschaft)
Aurélie Quirion’s presentation
Poster: “Monumental Discourse in 3d Millenium BCE Egypt: Image, Writing, Text”

International Conference – ‘King and Officials in the Old Kingdom: Separation and Interaction’

University of Geneva, 11–13 September 2019

Program: to be announced.

As a figure embodying the articulation with the cosmic and divine, the Egyptian king in the Old Kingdom is essentially and ritually separate from other humans. This separation is expressed on multiple occasions, some directly observable (e.g., (monumental) material culture), others only indirectly so (e.g., ritual and courtly performance). Yet the king is also constantly interacting with the inner elite, on which he necessarily relies both to exercise power and as actors of the spectacle that the elite and the king stage together. In a highly competitive court society such as in the Old Kingdom, the inner elite is also striving to emulate and appropriate royal traits, transforming these in the process.

These dynamics of separation and interaction are expressed and played out on multiple levels: spatially, architecturally, in images, and in inscriptions. Straddling traditional divides, the conference seeks to explore these dynamics considering all types of sources available and from a variety of archeological, iconographic, textual, and anthropological perspectives. It will be articulated along five intersecting themes:

  1. Expressions of the king’s separation: in space, in architecture, in images, in text;
  2. Emulation and appropriation: citation, adaptation, transformation of royal traits in the non-royal sphere;
  3. The king as a (centripetal) point of reference in the inner elite’s competition;
  4. Proximity and distance: to the king’s (living and dead) body, in necropoles (Memphite, regional) and elsewhere;
  5. Royal control: of space, of symbolic resources, and of material ones; privileges deriving from participation in such restricted commodities; appropriation of such.

International Workshop – ‘Lithic Texts: Egyptian and Mayan Worlds of Inscriptions’

The workshop ‘Lithic Texts: Egyptian and Mayan Worlds of Inscriptions’ will take place in Geneva, 13–15 May 2019.

https://www.unige.ch/lettres/antic/unites/egyptologie/actualite/seminaires/international-workshop-lithic-texts-egyptian-and-mayan-worlds-of-inscriptions/
David Stuart, Dmitri Belaiev, Andréas Stauder, Stephen Houston, Julie Stauder-Porchet, John Baines
Many thanks to the Villa Bonninchi for hostinf the event

Julie Stauder-Porchet, directrice du projet

Mme Julie Stauder-Porchet, Professeure assistante boursière FNS

Contact

julie.stauder-porchet@unige.ch

Curriculum vitae

Née le 20 avril 1975 à Lausanne. Licenciée ès-lettres de l’Université de Genève en égyptologie, copte et épistémologie en 2000. Diplôme d’études approfondies en égyptologie en 2001 à l’École pratique des Hautes Études, IVème section, direction Pr. Pascal Vernus. Docteure en Philosophie de l’Université de Bâle, mention égyptologie, direction Pr. Antonio Loprieno et Pr. Pascal Vernus, en 2006.

Postdoctoral fellow à l’Université de Chicago  (2008 – 2012).

Direction projet FNS – Ambizione à l’Université de Bâle  (2012 – 2016).

Depuis 2011, co-éditrice de la section ‘language’ de la UCLA Encyclopedia of Egyptology.

Nommée en avril 2016 Professeure FNS à l’Université de Genève.

Domaines de recherches

Texte et iconographie de l’Ancien Empire, genres textuels égyptiens, autobiographies égyptiennes, langue et linguistique égyptiennes.

Direction de projets

International exploratory workshop : Ancient Egyptian Biographies. Forms, Contexts, Functions (2014).

http://p3.snf.ch/project-150890

Projet FNS Ambizione : Les autobiographies en Égypte ancienne de 2500 à 1500 av. J.-C. : histoire d’un genre. Collaboratrice : Mme K. Vogt (2012 – 2016).

http://p3.snf.ch/project-137010

http://p3.snf.ch/project-161199

Projet professeur boursier : Le discours monumental dans l’Égypte du IIIème millénaire : image, écrit, texte. Collaborateurs : Mme Romane Betbeze, M. Vincent Morel et Mme Aurélie Quirion (2016 – 2020).

http://p3.snf.ch/project-163767

Publications :

Les autobiographies de l’Ancien Empire égyptien. Étude sur la naissance d’un genre (Orientalia Lovaniensia Analecta). Leuven/Paris/Walpole : Peeters (sous presse). viii + 336 pp.

La préposition en égyptien de la première phase. Approche sémantique (Aegyptiaca Helvetica 21). Basel : Schwabe, 2009. 259 pp.

« Hezi’s Autobiographical Inscription : Philological study and interpretation », dans : Zeitschrift für ägyptische Sprache und Altertumskunde 142.2 (2015), pp. 191-204. Berlin : de Gruyter.

« Les actants des autobiographies événementielles de la Veet de la VIe dynastie », », dans : Philippe Collombert, Dominique Lefèvre, Stéphane Polis & Jean Winand (éds), Aere perennius. Mélanges égyptologiques en l’honneur de Pascal Vernus (Orientalia Lovaniensia Analecta 242), pp. 579-591. Leuven/Paris/Walpole : Peeters, 2015.

« Earlier Egyptian Prepositions : Between grammar and lexicography », dans : James Allen, Mark Collier et Andréas Stauder (éds), Working with Limited Data. The Brown Workshop on Earlier Egyptian Grammar (Wilbour Studies in Egyptology and Assyriology 3), pp. 141-152. Atlanta : Lockwood, 2015.

« Relations Between Verbs and Simple Prepositions in Earlier Egyptian », dans : Panagiotis Konsoulis et Nikolaos Lazaridis (éds), Proceedings of the Xth International Congress of Egyptologists. University of the Aegean, Rhodes 22-29 May 2008 (Orientalia Lovaniensia Analecta 241), pp. 1559-1568. Leuven/Paris/Walpole : Peeters 2015.

« Les autobiographies événementielles de la Ve dynastie : premier ensemble de textes continus en Égypte », dans : Mirsolav Bárta, Filip Coppens et Jaromír Krejčí (éds), Abusir and Saqqara in the Year 2010. Proceedings of the Conference Prague, May 31 – June 4, 2010, pp. 747-776. Prague : The Czech Institute of Egyptology, 2011.

« Writing in Nefermaat » et « The Orientation of Hieroglyphs », dans : Christopher Woods (éd.), VisibleLanguage. Inventions of Writing in the Ancient Near East and Beyond (Oriental Institute Museum Publications 32), pp. 154-155. Chicago : Oriental Institute, 2010.

« Une formule de la biographie éthique : traduction et commentaire », dans : Revued’Égyptologie 58 (2008), pp. 323-334. Paris/Leuven : Peeters.

« Compte-rendu de : Jean Winand, Temps et aspect. Une approche sémantique », Lingua Aegyptia 15 (2007), pp. 349-357. Göttingen : Seminar für Ägyptologie und Koptologie.

« Lexicography », dans : Ian Shaw (éd.), The Oxford Handbook of Egyptology. Oxford : Oxford University Press (sous presse ; 11 pp.).

Édition :

Édition scientifique de la section « Language » de la UCLA Encyclopedia of Egyptology (avec Andréas Stauder) – http://uee.ucla.edu.

Articles parus : James Allen, « Old Egyptian » ; Åke Engsheden, « Traditional Egyptian II »; Matthias Müller, « Akkadian from Egypt » ; Rune Nyord, « Cognitive Linguistics » ; Claude Rilly, « Meroitic » ; Serge Rosmorduc, « Computational Linguistics in Egyptology » ; Sami Uljas, « Linguistic Consciousness » ; Pascal Vernus, « Traditional Egyptian I ».

Vincent Morel, doctorant et collaborateur scientifique

M. Vincent Morel, doctorant et collaborateur scientifique

Contact

vincent.morel@unige.ch / https://unige.academia.edu/VincentMorel

Curriculum vitae

Né le 15 mars 1993.

Actuellement
-Avril-juin 2019 (Trinity Term) : Academic Visitor à l’Université d’Oxford (Faculty of Oriental Studies), dans le cadre de la Maison française d’Oxford.

-Depuis novembre 2016 : Doctorant en égyptologie à l’Université de Genève et à l’École Pratique des Hautes Études (PSL Research University, Paris). Titre provisoire : L’inscription du support naturel : les textes des expéditions (Ancien et Moyen Empire) – sous la direction des Professeurs Julie Stauder-Porchet et Laurent Coulon.

-Depuis août 2016 : Collaborateur au sein du projet “Le discours monumental dans l’Égypte du IIIème millénaire : image, écrit, texte” (dir. : Julie Stauder-Porchet), soutenu par le Fonds National Suisse – http://p3.snf.ch/project-163767

-En collaboration avec Annie Gasse (CNRS, Montpellier) et Jean-Guillaume Olette-Pelletier (Sorbonne Université) : publication en cours des inscriptions du ouadi Hammamat (désert Oriental, Égypte).

2018
-Bourse doctorale attribuée par l’Institut français d’archéologie orientale (Le Caire) pour un séjour de recherche d’un mois en Égypte.

-Mission d’étude dans le cadre de la mission archéologique et épigraphique de Hatnoub (dir. : Yannis Gourdon et Roland Enmarch).

-Assistant dans le projet “Multi-Pal”  (tutoriel de paléographie), section “égyptien” – PSL Research University Paris.

2017
-Septembre-octobre : assistant d’enseignement (10 heures) à l’Université de Genève.

2014-2016
Master 1 et Master 2 en égyptologie à l’Université de Paris-Sorbonne (Paris-IV).

Mémoire de Master 2 : Les mécanismes de la métaphore dans l’Enseignement d’Any. Approches interprétatives d’un lecteur face aux métaphores de la maxime sur la “femme étrangère” (B 16,13-17) – sous la direction de Chloé Ragazzoli.

2011-2014
Licence, mention Histoire à l’Université de Nantes.

Conférences et communications (sélection)

– 8 septembre 2017 : Transforming the Desert: the (Nilotic) Journey of a Rhetorical Artifice through the Wadi Hammamat Landscape, workshop « Earlier Egyptian Inscriptions: Materiality, Locality, Landscape », Université de Genève.
– 4 avril 2018 : Les pratiques d’écriture dans les carrières du ouadi Hammamat (désert Oriental, Égypte), séminaire de recherche “Écritures exposées, écritures dans l’espace” (Scripta-PSL Research University, Paris).
– 17 novembre 2018 : Inter(icono)textualité et production du texte dans les carrières du ouadi Hammamat, workshop “Intertextualité et intericonicité en Égypte ancienne” (École Pratique des Hautes Études, PSL Research University, Paris).

Romane Betbeze, doctorante et collaboratrice scientifique

Mme Romane Betbeze, doctorante et collaboratrice scientifique

Contact

romane.betbeze@unige.ch / https://unige.academia.edu/RomaneBetbeze

Curriculum vitae

Actuellement
Doctorat en égyptologie à l’Université de Genève – École Pratique des Hautes Études (PSL Research University, Paris). Titre provisoire : Les façades des tombes privées à l’Ancien Empire : adressivité et ostentation – sous la direction des Professeurs Julie Stauder-Porchet et Laurent Coulon.

Collaboratrice dans le cadre du projet “Le discours monumental dans l’Égypte du IIIème millénaire : image, écrit, texte” (dir. : Julie Stauder-Porchet), soutenu par le Fonds National Suisse – http://p3.snf.ch/project-163767

2016
Stagiaire aux Archives scientifiques, Centre Franco-Égyptien d’Étude des Temples de Karnak.

2014
Stagiaire-épigraphiste, Centre Franco-Égyptien d’Étude des Temples de Karnak.

2012-2014
Master Recherche en histoire de l’art, École du Louvre.

Mémoire : Les martelages amarniens sur les monuments de particuliers.

2009-2012
Licence d’histoire de l’art et archéologie, École du Louvre (archéologie égyptienne).

Conférences et communications

– 9 septembre 2017 : ‘Family first’: Displaying Family Relationships in Seshemnefer’s (IV) Complex at Giza, workshop « Earlier Egyptian Inscriptions: Materiality, Locality, Landscape », Université de Genève.
– 20 novembre 2017 : L’ostentation dans les tombes de femmes à l’Ancien Empire : entre conventions iconographiques et adaptation genrée, journée des doctorant.e.s de l’EA 4519, Paris, EPHE.
– 16 novembre 2018 : Réflexions sur la notion de « façade » à partir des tombes privées de l’Ancien Empire, journée des doctorant.e.s de l’EA 4519, Paris, EPHE.
– 1er décembre 2018 : Des « nécropoles régionales » à Memphis ? Réflexions sur la pluralité des dynamiques d’ostentation dans les nécropoles memphites de l’Ancien Empire, colloque doctoral égyptologique suisse « Capitale » vs « Province » ; « Centre(s) » vs « Périphérie(s)», l’Égypte ancienne à l’épreuve de certains concepts modernes, Université de Genève.
– 4 décembre 2018 : La élite femenina en el reino antiguo, ¿una categoría social incapaz de actuar?, VI Congreso iberoamericano de Egiptología, Madrid, Complutense.

Aurélie Quirion, doctorante et collaboratrice scientifique

Mme Aurélie Quirion, doctorante et collaboratrice scientifique

Contact

aurelie.quirion@unige.ch / https://unige.academia.edu/Aur%C3%A9lieQuirion

Curriculum vitae

Actuellement
Doctorat en égyptologie à l’Université de Genève et collaboratrice dans le cadre du projet “Le discours monumental dans l’Égypte du IIIème millénaire : image, écrit, texte” (dir. : Julie Stauder-Porchet), soutenu par le Fonds National Suisse – http://p3.snf.ch/project-163767

Titre provisoire de la thèse : L’inscription des nécropoles provinciales d’Égypte à l’Ancien Empire.

2016-…
Épigraphiste dans la mission archéologique franco-suisse de Saqqâra (http://mafssaqqara.wixsite.com/mafs).

2013-2016
Collaboratrice scientifique au Musée d’art et d’histoire de Genève.

2012-2014
Maîtrise ès lettres en Sciences de l’Antiquité à l’Université de Genève (égyptologie et copte).
Mémoire : Le dieu [Nemty] à l’Ancien et au Moyen Empire.

2008-2011
Bachelor ès lettres en Sciences de l’Antiquité à l’Université de Genève (égyptologie et copte, histoire des religions).

Conférences et communications

– 8 septembre 2017 : Inscribing a Virgin Landscape: the Deir el-Gebrawi Necropoles, workshop « Earlier Egyptian Inscriptions: Materiality, Locality, Landscape », Université de Genève.
– 1er décembre 2018 : La scène des taureaux combattants : une innovation provinciale à l’Ancien Empire, colloque doctoral égyptologique suisse « Capitale » vs « Province » ; « Centre(s) » vs « Périphérie(s)», l’Égypte ancienne à l’épreuve de certains concepts modernes, Université de Genève.

Aurélie Quirion – “Adaptation et indexicalité du discours monumental : l’inscription des nécropoles de Moyenne Égypte”

  • Description du sujet de thèse (2016-2020) :

Au cours de l’Ancien Empire (env. 2650-2150 avant notre ère), certaines des plus hautes élites des provinces égyptiennes adoptent dans leurs tombes les modes de représentation visuelle et textuelle développés par le centre royal memphite (culture formelle). Ces sépultures deviennent ainsi le support d’inscriptions constituées de textes, d’écrits et d’images, qui leur permettent, pour la première fois, d’accéder à une visibilité monumentale, apanage des élites des nécropoles memphites. Ces tombes coexistent par ailleurs avec d’autres sépultures qui adoptent encore les traditions funéraires préformelles. Cette recherche portera principalement sur les étapes de diffusion de la culture formelle en province. À travers l’analyse iconographique et compositionnelle des scènes, articulée à l’étude des textes des tombes provinciales de l’Ancien Empire, cette recherche permettra de mettre en relief les différences entre les programmes d’inscription des tombes memphites et provinciales. Il sera ainsi possible d’observer les phénomènes d’adaptation de la culture formelle en province. Cette étude contribuera aux recherches sur l’histoire culturelle et sociale de l’Ancien Empire, période clé dans la diffusion de la culture formelle qui perdurera jusqu’à la fin de l’époque pharaonique.

Aurélie QUIRION – collaboratrice scientifique (Université de Genève)

Romane Betbeze – “Les façades des tombes privées à l’Ancien Empire : adressivité et ostentation”

  • Description du sujet de thèse (2016-2020) :

Il s’agira de considérer les modalités d’organisation du discours monumental sur les façades des tombes de particuliers à l’Ancien Empire, à une période de formation de la culture formelle égyptienne (env. 2600 – 2200 av. J.-C.). Formé par l’interrelation entre représentations figurées et écrit, ce discours véhicule des valeurs définissant les élites égyptiennes, et, à travers elles, le propriétaire de la tombe. Or, la façade est un lieu d’affichage par excellence et de transition entre monde profane (du visiteur) et monde funéraire (du défunt) ; elle constitue, à ce titre, un support d’inscription avec des spécificités qui lui sont propres. Cette étude mènera à une meilleure compréhension des diverses fonctions de la façade (architecturale(s), sociale(s), cultuelle(s), etc.).

Romane BETBEZE – collaboratrice scientifique (Université de Genève)

Vincent Morel – “L’inscription du support naturel : les textes des expéditions (Ancien et Moyen Empire)”

  •  Description du sujet de thèse (2016-2020) :

Loin des habitats et des nécropoles, surgissent – dans ces espaces géographiques marginaux que sont les déserts – des inscriptions (image, écrit, texte) témoignant du passage d’expéditions ordonnées, en grande partie, par le pouvoir pharaonique. Généralement gravées sur un support naturel monumentalisé, la paroi rocheuse, elles manifestent une forme hybride de discours monumental. Dépassant l’approche traditionnelle consistant à les utiliser pour leur simple aspect référentiel (en tant que source historique notamment), l’étude de cette pratique inscriptionnelle – considérée cette fois pour elle-même – amènera à s’interroger sur les visées de telles performances et mises en texte, tout à la fois privées et royales, en contexte désertique. Dans cet objectif, une approche bipartite associant tout à la fois cotexte (i.e. aspects paléographique, linguistique, textuel ainsi que de “mise en page”) et contexte (i.e. aspects archéologique, matériel et intertextuel – intertextualité locale et générique) permettra un réexamen complet de cette documentation durant la période allant de l’Ancien au Moyen Empire.

Vincent MOREL – collaborateur doctorant (Université de Genève)

“Le discours monumental dans l’Égypte du IIIème millénaire : image, écrit, texte”

  • Description du projet (2016-2020) :

La recherche porte sur le discours monumental lui-même, en visant le phénomène de l’inscription lapidaire (image, écrit, texte) à l’Ancien Empire (env. 2650 – 2150 av. J.-C.), la nature des significations que celle-ci exprime, et les modes par lesquels cette inscription signifie. Ces questions seront problématisées sur la base des propositions préliminaires suivantes. Inscrit dans des lieux à l’accès et à la visibilité souvent restreinte, le discours monumental est l’occasion d’un investissement extraordinaire de ressources exclusives, à la fois matérielles et symboliques. Actualisant sa propre exclusivité, il est le lieu d’une négociation complexe entre le roi et les particuliers, et constitutif de l’élite elle-même. Comme pratique de l’inscription lapidaire, le discours monumental est, plus généralement, inscription dans un ordre, et inscription de cet ordre, qui est rituel autant que social/politique. Par la mise en oeuvre d’un dispositif sémiotique complexe qui intègre l’image, l’écrit et le texte, le discours monumental crée une évidence visuelle, naturalisant l’artifice à la fois de sa propre inscription et des contenus inscrits. Il comporte, de ce fait, une dimension performative forte. Afin d’appréhender ces dimensions dans leur interrelation, le projet développera une approche combinée, matérielle/visuelle et textuelle/linguistique. Les travaux porteront d’abord sur trois axes : le premier considèrera le discours monumental sous l’angle de sa localité et de sa matérialité ; le deuxième étudiera les représentations royales et celles des particuliers dans leurs différences et éléments communs ; le troisième portera sur le dispositif sémiotique qui lie entre eux l’image, l’écrit et le texte, cherchant à mieux déterminer les fonctions de ces modalités diverses de la représentation. Deux axes sont définis comme transversaux : dans une perspective généalogique, le premier visera à situer les éléments précédents dans leur profondeur historique ; le second à en faire la synthèse sur un plan qui interroge directement l’inscription du générique et sa particularisation, puis, à un niveau pragmatique, l’agressivité et la performativité du discours monumental.

Projet financé par le Fonds National Suisse de la recherche scientifique (FNS) et rattaché à l’Université de Genève (département des sciences de l’Antiquité, Unité d’égyptologie et copte).

— — —

Directrice du projet : Prof. Julie Stauder-Porchet (contact : julie.stauder-porchet@unige.ch)

Collaborateurs doctorants : Mme Romane Betbeze, Mme Aurélie Quirion, M. Vincent Morel.

— — —

Liens : http://p3.snf.ch/project-163767 ; https://www.unige.ch/lettres/antic/egyptologie/monumental-discourse/