Aurélie Quirion – “Adaptation et indexicalité du discours monumental : l’inscription des nécropoles de Moyenne Égypte”

  • Description du sujet de thèse (2016-2020) :

Au cours de l’Ancien Empire (env. 2650-2150 avant notre ère), certaines des plus hautes élites des provinces égyptiennes adoptent dans leurs tombes les modes de représentation visuelle et textuelle développés par le centre royal memphite (culture formelle). Ces sépultures deviennent ainsi le support d’inscriptions constituées de textes, d’écrits et d’images, qui leur permettent, pour la première fois, d’accéder à une visibilité monumentale, apanage des élites des nécropoles memphites. Ces tombes coexistent par ailleurs avec d’autres sépultures qui adoptent encore les traditions funéraires préformelles. Cette recherche portera principalement sur les étapes de diffusion de la culture formelle en province. À travers l’analyse iconographique et compositionnelle des scènes, articulée à l’étude des textes des tombes provinciales de l’Ancien Empire, cette recherche permettra de mettre en relief les différences entre les programmes d’inscription des tombes memphites et provinciales. Il sera ainsi possible d’observer les phénomènes d’adaptation de la culture formelle en province. Cette étude contribuera aux recherches sur l’histoire culturelle et sociale de l’Ancien Empire, période clé dans la diffusion de la culture formelle qui perdurera jusqu’à la fin de l’époque pharaonique.

Aurélie QUIRION – collaboratrice scientifique (Université de Genève)